Chroniques du centre

Agnès Callou et Julien Beal

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Nous contacter

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone 06-61-17-07-43

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone Julien BEAL : 06-61-17-07-43 ou Agnès Callou : 06-30-10-55-15

Archive for the ‘Agnès Callou’ Category

Agnès Callou et Julien Beal vous souhaitent un très joyeux Noël.

Posted by agnes et julien sur 25 décembre 2011

Posted in Agnès Callou, Julien Beal | 4 Comments »

Agnès Callou en direct sur Canal+

Posted by agnes et julien sur 17 octobre 2011

Pour visionner la vidéo, cliquer sur la photo

Posted in Agnès Callou | Tagué: , , , , | 2 Comments »

Jean Louis Borloo…et si on en parlait vraiment ?

Posted by agnes et julien sur 3 juin 2011

Dans un entretien du 31 mai 2011 à La Voix du Nord, Jean-Louis Borloo déclarait « se préparer pour gagner ». Rapide retour sur un très probable candidat qui se prépare en tout cas à perdre la bataille de l’éthique et de la morale pour les prochaines élections présidentielles.

Jean-Louis Borloo a été avocat au barreau de Paris, puis avocat d’affaires spécialisé dans le droit des faillites et les reprises d’entreprises en difficulté et avocat d’affaires de Bernard Tapie pendant 10 ans.

1978: premier gros dossier de Jean-Louis Borloo, la sauvegarde d’un groupe de BTP qui avait construit plus de 4.000 « chalandonnettes ». Un des grands scandales immobiliers des années 1970, des milliers de famille ayant acheté des maisons, dans le cadre d’un vaste programme d’accession à la propriété soutenu par le gouvernement, construites à la va-vite et souffrant de multiples malfaçons.

1982: il est chargé du dossier de sauvegarde de Terraillon, une entreprise de pesage connue installée dans le Nord. Cette société intéresse la SDBO (Société de la banque occidentale), une des filiales du Crédit lyonnais, et plus particulièrement Pierre Despessailles, directeur de la banque et mentor de Bernard Tapie depuis 1977. Bernard Tapie abandonnera son avocat historique, Claude Colombani, qui lui a mis le pied à l’étrier pour Jean-Louis Borloo.

→ Avec Terraillon, Jean-Louis Borloo devient l’interlocuteur de la SDBO, il intègre le système Crédit lyonnais. Jean-Louis Borloo s’est entouré d’une équipe de comptables, de fiscalistes pour décortiquer les dossiers. Lorsqu’ils arrivent en audience, ils ont déjà tout en main. « La technique est toujours la même pour tout le monde: de la pure technique financière », reconnaîtra plus tard Jean-Louis Borloo.

→ Le cabinet Borloo, Saigne et associés, prend en main de plus en plus d’affaires: Terraillon, Testut, Look, Wonder… Jean-Louis Borloo est de toutes les opérations de reprise de Bernard Tapie. Ces rachats se font la plupart du temps avec le soutien massif des édiles politiques, désemparés par la faillite de leur industrie locale. C’est ainsi que Pierre Bérégovoy deviendra un des appuis inaliénables de Bernard Tapie, « sauveur » de l’entreprise Look à Nevers. Jacques Mellick, maire de Béthune, ira jusqu’à faire un faux témoignage en sa faveur lors de l’affaire du match truqué OM-Valenciennes, en souvenir de la reprise de Testut.

→ Le cabinet de Jean-Louis Borloo emploie plus de 50 personnes, réalise plus de 20 millions de chiffres d’affaires. « Je ne suis pas un avocat, je suis un chef d’entreprise », dit-il au milieu des années 1980. Dans chaque dossier de reprise, il est associé au côté du repreneur avec un petit pourcentage. D’après le magazine Forbes, il est l’un des avocats les mieux payés au monde.

En 1986, à l’instar de Bernard Tapie dirigeant l’Olympique de Marseille, il accède à la présidence de l’USVA (Union Sportive Valenciennes-Anzin), poste qu’il occupe jusqu’en 1991.

→ Au moment du match truqué OM-Valenciennes en mai 1993, Jean-Louis Borloo, même s’il a conservé des parts, n’est plus président du club valenciennois. Le président en titre est alors Michel Coencas, avec qui Jean-Louis Borloo et Bernard Tapie ont longtemps collaboré. Jean-Louis Borloo restera à l’extérieur de tout cela. « Le procureur (Eric de Montgolfier) a cherché pendant trois ans, il n’a jamais rien trouvé », dira-t-il plus tard.

→ Sur « l’affaire Tapie » où ce dernier jouit de 390 millions d’euros qu’un « tribunal arbitral » privé a décidé de lui accorder dans l’affaire Adidas en juillet 2008, Jean-Louis Borloo, l’ancien avocat d’affaires de Tapie et le furtif ministre des Finances en mai 2007 (30 jours) aurait retenté un compromis selon le journal Libération : son directeur de cabinet a témoigné devant la Cour des comptes (dans un rapport dévoilé progressivement par Marianne, le Canard enchaîné et Mediapart) que « le ministre a signifié, dès sa prise de fonction, l’orientation d’aller en arbitrage ».

A quand le prochain épisode de l’Homme qui veut représenter la droite « sociale » ?

Posted in Agnès Callou | Tagué: , | 11 Comments »

Que reste-il des maisons Borloo ? Analyse…par Agnès Callou

Posted by agnes et julien sur 4 mai 2011

Vous rappelez-vous que Jean-Louis Borloo avait lancé en 2005 le projet des « maisons Borloo », afin de permettre aux ménages les plus modestes de devenir propriétaire de leur pavillon ?

 

Leurs principes étaient simples:

→ Accès de 200 000 ménages, avec un budget limité à 100 000 euros, à une maison respectant des critères de qualité élevés.

→ Ces maisons devaient vérifier des normes strictes en matière de développement durable et permettre à leurs propriétaires de réaliser des économies d’énergie.

→ Une attention particulière devait porter à la qualité architecturale des maisons à 100 000 euros ainsi qu’à leur localisation et leur intégration dans le tissu urbain avoisinant.

6 ans après, que reste-il de cette mesure ?

→ Environ 500 « maisons Borloo » respectant les principes posés ont été construites jusqu’à présent. Elles ont le mérite d’exister.

Mais les critiques sont lourdes:

Plusieurs plaintes pour malfaçons (notamment au Havre): murs fissurés, volets qui ne ferment pas ou ne s’ouvrent pas, gouttières non raccordées au réseau, installation électrique non-conforme, fuites des conduits de cheminées, ouvriers venus de Lettonie connaissant mal les normes françaises, des jardins ressemblant « aux tranchées de Verdun », pas de clôture…

Evolution des prix du marché: dans les faits les additions finales ont toutes dépassé le prix de 100 000€. Pour certaines familles, la facture finale a même atteint 150.000 euros.

→ Conséquences des malfaçons et de l’élévation du prix des maisons: certains propriétaires qualifient de « cauchemar » leur nouvelle vie (dépression…), et sont dans l’obligation de prendre des avocats et experts judiciaires. De plus certains ménages ne peuvent pas assumer financièrement la réparation des malfaçons de leur maison.

Objectif non atteint en terme de quantité: 4 maisons construites en janvier 2008, 600 maisons construites fin 2010 par rapport au 200 000 annoncées. Le secrétariat d’Etat au logement justifie cet échec par un manque d’investissement des collectivités locales « à cause de la complexité du dispositif ».

Sources

 

http://www.liberation.fr/societe/01012311769-problemes-de-malfacons-dans-des-maisons-borloo

http://www.20minutes.fr/article/647748/societe-des-maisons-borloo-beaucoup-plus-100000-euros

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2011/01/05/05002-20110105ARTFIG00389-maisons-borloo-des-familles-en-justice-pour-malfacons.php

Radio: http://www.franceculture.com/emission-les-pieds-sur-terre-maisons-borloo-maison-fiasco-2011-03-24.html

Vidéo: http://www.lepost.fr/article/2010/11/25/2317452_le-havre-les-maisons-borloo-sont-un-cauchemar.html

http://www.lefigaro.fr/immobilier/2008/01/28/05002-20080128ARTFIG00485-le-flop-des-maisons-borloo-.php

Posted in Agnès Callou | Tagué: , | 3 Comments »

Le symptôme Marine LE PEN

Posted by agnes et julien sur 3 avril 2011

Le bleu marine du Front National fait des vagues et les autres partis politiques surfent à mon avis jusqu’à présent à contre-courant. Dès que le FN fait une percée électorale – réelle comme le 21 avril 2002, moindre mais présente aux dernières élections cantonales ou encore possible pour les prochaines échéances présidentielles -, l’on s’insurge. En 2002, des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté contre l’accès de Jean-Marie Le Pen au second tour, en 2011 de nombreux politiques ont opté pour la consigne de vote « anti-FN » entre les deux tours. Certains politiques, et même certains partis politiques, ne peuvent s’empêcher dans ces conditions de dénoncer – pour la nième fois – que le FN est un parti xénophobe, raciste et antisémite. Des réactions désuètes, et un discours qui ne marche plus.

On attend trop les prochains succès du Front National comme une bombe à retardement, quelqu’un qui ne connaitrait pas la politique française aurait d’ailleurs l’impression que l’on parle d’une catastrophe naturelle tellement le terme « plus jamais un 21 avril » est entré dans le langage courant ! Pourtant, une majorité de Français considèrent que le Front National est un parti « comme les autres » (article du Monde.fr ), pourquoi dès lors le traiterions-nous différemment ? On ne bâtit pas un programme en criant au scandale dès qu’un certain nombre d’électeurs donnent leur voix au FN. N’oublions pas que les nouveaux électeurs potentiels du FN sont ceux à qui l’on s’adressait en 2007 !

Tout l’enjeu du Mouvement Démocrate est de savoir démontrer aux électeurs que le programme du Front National ne pourra répondre à leurs attentes, en expliquant pourquoi leurs solutions sont sans issues, tout en prouvant que le MoDem est lui capable de construire une pensée politique qui prend le peuple, pour une fois, au sérieux. Le prochain succès électoral du FN n’aura pas lieu si nous traçons à temps une voie nouvelle, à nous de prendre la vague en premier.

Posted in Agnès Callou | Tagué: , , | 3 Comments »

Premier tour des élections cantonales: résultats des candidats démocrates d’Auvergne

Posted by agnes et julien sur 21 mars 2011

Allier:Nicolas DELAIRE, canton de Marcillat-en-Combraille 2,13%

Cantal:Vladimir TILMANT-TATISCHEFF, canton de Mauriac 9,35%

 Haute loire:→ Yves TREHIN, canton de Besle 7,52%

Puy-de-Dôme: → Christine PERRET, canton de Clermont-Ouest 4,3%

                         → Thierry ROUX, canton de Riom-est 8,9%

                         → Simon RODIER, canton de Saint-Germain-L’Herm, 25,7%

                         → Michel SAUVADE, canton d’Ambert: 24,63% (en duel pour le second tour face à   Jacquie DOUARRE, candidat Front de Gauche)

 Le Mouvement Démocrate obtient par ailleurs en moyenne un score de 13% là où ses 450 candidats (dont 23 candidats jeunes démocrates) étaient présents.

            Quelque soit le résultat, nous souhaitons avant tout saluer le travail qui a été fourni durant cette campagne par les candidats démocrates et leur suppléant. De plus, notre « tour d’Auvergne » à la rencontre des candidats et de leur canton a été pour nous une riche expérience, tant au niveau humaine que militante.

             Enfin, nous tenons à féliciter tout particulièrement Michel SAUVADE et à lui apporter notre entier soutien pour le second tour. Nous irons l’aider à ses côtés sur le canton d’Ambert pour cette dernière ligne droite !

Posted in Agnès Callou | Tagué: , | 4 Comments »

Tour d’Auvergne des élections cantonales

Posted by agnes et julien sur 14 mars 2011

Cette semaine, va être consacré à un grand tour d’Auvergne des candidats du Centre et soutenu par le Mouvement Démocrate.

Lundi après midi nous serons sur le canton de Marcillat-en-Combraill (Allier)  où Nicolas Delaire est candidat.

Mardi matin nous serons sur le canton de Marcillat-en-Combraill (Allier)  où Nicolas Delaire est candidat.

Mardi après-midi nous serons sur le canton de Clermont Ouest où Christine Perret est candidate.

Mercredi nous serons sur le canton de Mauriac (Cantal) où Vladimir Tilmant-Tatischeff est candidat.

Jeudi matin nous serons sur le canton d’Ambert (Puy de Dôme) où Michel Sauvade, maire de Marsac en Livradois est candidat.

Samedi nous serons sur le canton de Blesle (Haute-Loire) où Yves Tréhin (conseiller municipal à Blesle) est candidat.

Posted in Agnès Callou, Julien Beal | Tagué: , | 1 Comment »

Bilan du colloque sur la ligne LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon…par Agnès Callou

Posted by agnes et julien sur 6 mars 2011

Les Jeunes Démocrates du Puy-de-Dôme soutiennent les initiatives entreprises depuis maintenant quatre années par René Souchon et plus globalement la région en faveur d’une Ligne à Grande Vitesse en Auvergne.

Présente en tant que déléguée fédérale des jeunes démocrates du Puy-de-Dôme au grand colloque sur le projet de LGV « POCL » (Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon), le 25 février à la Grande Halle d’Auvergne, j’ai pu constater le sérieux et la pertinence du projet.

Le TGV est une nécessité en Auvergne pour deux raisons: premièrement il engendrera un nouvel aménagement du territoire facteur de développement économique – notamment grâce à une connexion rapide avec Lyon (1’20) et deuxièmement il permettra une « bouffée d’oxygène » indispensable à la LGV déjà existante Paris-Lyon.

Si le besoin réel d’une LGV commence peu à peu à faire consensus, certains opposants dénoncent un coût trop prohibitif. S’il est certain que l’Etat à l’heure actuelle de l’avancée du projet, demande une participation trop élevée aux collectivités territoriales (50% de coût total), il ne faut pas oublier que la question d’un TGV en Auvergne se projette dans le long terme. Qui peut oser dire qu’en 2030 l’Auvergne pourra se développer économiquement sans liaison rapide avec le reste de l’Hexagone ?

En outre, le tracé Ouest-Sud nous semble également être le plus percutant car desservant quantitativement et qualitativement le mieux les Auvergnats. Non seulement c’est celui qui passe au plus près des Clermontois, et qui permet ainsi un maximum de kilomètres sur LGV par rapport à la ligne déjà existante et donc un maximum de rapidité entre Paris et Clermont-Ferrand (1’55), mais c’est également le seul tracé qui passe au plus près des 3 plus grandes villes de l’Allier: Montluçon, Moulins et Vichy. La décision du tracé reste bien entendu la propriété des Auvergnats et des habitants des autres régions concernées (Bourgogne et Centre), cependant il est important que la jeunesse se mobilise sur ce dossier, car c’est directement son avenir professionnel et environnemental qui est concerné.

Enfin, si nous voulons prouver aux citoyens que l’on s’intéresse réellement à leur bien-être, il faut être assez intelligent pour ne pas s’opposer systématiquement aux initiatives des autres partis si elles sont bonnes. C’est ce que nous faisons aujourd’hui. Nos détracteurs diront que nous sommes opportunistes, oui, d’une certaine manière, nous sommes des opportunistes de l’intérêt général.

Posted in Agnès Callou | Tagué: , , | Leave a Comment »

Lancement des élections cantonales dans le Puy-de-Dôme (63)

Posted by agnes et julien sur 20 février 2011

Lundi 14 fevrier s’est officialisé à 18h au bar du Commerce à Clermont-Ferrand le lancement de la campagne pour les élections cantonales des 20 et 27 mars 2011 pour nos candidats du département. Le scrutin de ces élections n’étant pas favorable pour tous les partis qui oseraient défier les deux plus grands (scrutin non proportionnel avec une élimination des candidats obtenant moins de 12,5% dès le premier tour), nous savons d’ores et déjà que la campagne sera dûre, mais intense. J’aime rappeler dans ce cas cette si belle citation d’Aristote: « Il y a trois sortes d’hommes: les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer ».

Présentation des candidats sur le canton de Clermont-Ferrand ouest:

Candidate: Christine PERRET, 3 enfants, élue municipale de Clermont-Ferrand, administratrice du Centre Communal d’Action Sociale (C.C.A.S), directrice de la Ligue contre le cancer dans le Puy-de-Dôme, membre de la Conférence de Territoire de l’Agence Régionale de Santé, membre du réseau Oncauvergne et de l’Hospitalisation à Domicile (H.A.D 63).

Suppléant: Stanislas RENIE, commerçant, président de Clermont-Ferrand commerce, élu à la Chambre de Commerce et d’Industrie (C.C.I) du Puy-de-Dôme, administrateur à la Caisses d’Allocations Familiales (C.A.F) du Puy-de-Dôme.

Leurs engagements:

•    PLUS POUR L’ENVIRONNEMENT: L’éco-citoyenneté

→ Pour le TRAITEMENT DES DÉCHETS

A l’instar de grandes villes européennes (ex. Barcelone), ils préconisent une politique exigeante de tri, la valorisation des déchets et la méthanisation (source de chaleur). La Mouvement Démocrate s’est toujours prononcé contre un incinérateur non respectueux de l’environnement à proximité de l’agglomération.

•    PLUS D’EFFICACITÉ POUR LA COLLECTIVITÉ

→ Pour la REFORME DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

Le département était ainsi défini depuis Napoléon. La société a depuis longtemps bousculé cette échelle, nos collectivités doivent s’adapter à ces espaces élargis: la synergie des compétences, la rationalisation des moyens doivent rendre la Région plus efficace, plus économique, plus représentative. Au-delà de la Métropole, c’est notre identité Auvergnate qui en sera renforcée.

•    PLUS D’ACTIVITÉS DANS NOS CANTONS

→ Plus de DÉVELOPPEMENT POUR L’EMPLOI

Les Contrats Territoriaux de Développement Durable, créés en 2011, devront relancer le dynamisme en direction du tourisme, du commerce et de l’artisanat.

Nous sommes attachés à ce qui fait la vie dans nos cantons: les services, l’emploi. Il est urgent que le Conseil Général soutienne les projets commerciaux, les créations d’entreprises, notamment pour justifier et favoriser l’installation de centres médicaux.

→ Plus de TOURISME AVEC LE TRAIN DU PUY-DE-DÔME

Le Puy-de-Dôme est le 2ème site naturel le plus visité de France. L’impact touristique est un atout formidable pour notre département. Le Puy-de-Dôme doit être non seulement protégé mais valorisé tout en restant vigilants sur son exploitation. Les contraintes économiques doivent être compatibles avec un prix abordable.

•    PLUS DE SOLIDARITÉ AVEC NOUS

→ Plus de SOUTIEN AUX PLUS FRAGILES

Nous vivons une période économique difficile qui exige des arbitrages en faveur des plus fragiles d’entre nous. C’est la mission essentielle du Conseil Général: il est primordial de contenir les dépenses de fonctionnement et de privilégier les actions de solidarité apportant des réponses rapides en synergie avec les communes et les associations.

Les autres candidats du Puy de Dôme :

Simon Rodier maire de Saint Bonnet le Chastel et candidat  sur le canton de Saint Germain l’Herm. (site internet)

Michel Sauvade maire de Marsac en Livradois et sur le canton Marsac en Livradois (site internet)

Posted in Agnès Callou | Tagué: | Leave a Comment »

« Nous vous adressons nos woerths les plus sincères ! » (citation d’Anticor)

Posted by agnes et julien sur 31 janvier 2011

Le Logo d'Anticor

Peut-être ne la connaissez-vous pas encore, peut-être la connaissez-vous déjà, Anticor est une association qui est née au lendemain de l’accès de Jean-Marie Le Pen au second tour des élections présidentielles de 2002. Créée sous l’impulsion de Séverine Tessier – actuelle présidente – et dEric Halphen, elle a pour but de lutter contre tous les types de corruption, affirmant « qu’il est possible de faire de la politique autrement, sans pratiquer le clientélisme, sans tricher, en parlant vrai et en éliminant de la scène politique tous ceux qui ont commis des délits dans l’exercice de leur fonction élective« . Si le sujet est plus que jamais d’actualité à l’heure où les affaires impliquant les membres du gouvernement sont légions, déjà en 2007 l’association avait proposé à chaque candidat à l’élection présidentielle de souscrire à des engagements éthiques en matière de politique, tels que le non-cumul des mandats, seuls Ségolène Royal, Dominique Voynet et François Bayrou y adherèrent. Par la suite, Christiane Taubira, Dominique Voynet, Corinne Lepage, Tristan Mendès France, Yann Wehrling et Cécile Duflot ont intégré le comité de parrainage.

Au delà du terrain politique, Anticor a notamment participé à l’élaboration de la loi anti-corruption d’octobre 2007, suite à l’invitation du député Michel Hunault. Faisant de la réactivité à l’actualité son leitmotiv, Anticor a su mettre en place après chaque nouveau scandale impliquant des conflits d’intérêts un pôle de réflexion et d’action, à titre d’exemple le pôle CLEANSTREAM en référence à l’affaire Clearstream. S’agissant des dernières élections régionales une charte éthique en dix points fut soumise à signature aux candidats: les principaux points concernés étaient la lutte contre le lobbying, la bonne gestion des deniers publics, le non-cumul des mandats et enfin la juste place de l’opposition. 85 têtes de liste toutes tendances confondues ont fait la promesse de respecter à la lettre cette charte. A l’instar des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient, il reste à espérer que la charte d’éthique ne reste pas qu’une déclaration de principes.

Site web: www.anticor.org

PS : François Xavier Pénicaud président des jeunes démocrates a été élu au conseil d’administration d’Anticor le 26 janvier 2011

Posted in Agnès Callou | Tagué: | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :