Chroniques du centre

Agnès Callou et Julien Beal

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Nous contacter

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone 06-61-17-07-43

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone Julien BEAL : 06-61-17-07-43 ou Agnès Callou : 06-30-10-55-15

Sécurité routière : une politique à deux vitesses !

Posted by agnes et julien sur 12 mai 2011


             Lors des élections présidentielles de 2007, Nicolas Sarkozy avait mis un point d’honneur sur la sécurité routière. Voyant un accroissement du nombre d’accidents mortels depuis quelque mois, le gouvernement bricole une loi qui ne fera pas baisser le nombre de morts sur nos routes.

Le gouvernement vient d’annoncer, la suppression de panneaux indiquant l’approche d’un radar fixe ! Que veut dire cette nouvelle loi ?

Les personnes ayant les moyens d’acheter un GPS qui avertit des radars fixes (environ 150€), et d’effectuer régulièrement des mises à jour seront toujours averties de l’approche de ces radars, mais les personnes n’ayant pas les moyens financiers de faire cet achat onéreux auront grande chance de se faire « flasher ».

Cette « loi » ne fera pas baisser le nombre de morts sur les routes, mais faute de réflexion, et dans une logique d’effet d’annonce le gouvernement ne trouvera pas de solution.

Publicités

3 Réponses to “Sécurité routière : une politique à deux vitesses !”

  1. Jérôme said

    Exactement,
    c’est non seulement stupide mais surtout liberticide,
    A +
    Jérôme

  2. Jean-Robert Chaize said

    Comme souvent, c’est le « discours paradoxal » : on met l’accent sur la sécurité routière pendant la campagne et on donne des signaux contraires ensuite. Le dernier en date c’est la plus grande facilité pour récupérer les points voté il y a quelques mois. La conséquence a été immédiate : une inflexion brutale de la tendance et une augmentation du nombre de morts.
    Alors maintenant, panique à bord, mais c’est de la pure hypocrisie… on dit et fait tout et son contraire. Il faut reconnaître que sous le « règne » de Chirac, là, le nombre de tués et d’accidentés avait fortement baissé : désormais, on prend l’autoroute à contre sens !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :