Chroniques du centre

Agnès Callou et Julien Beal

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Nous contacter

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone 06-61-17-07-43

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone Julien BEAL : 06-61-17-07-43 ou Agnès Callou : 06-30-10-55-15

Bilan du colloque sur la ligne LGV Paris-Orléans-Clermont-Lyon…par Agnès Callou

Posted by agnes et julien sur 6 mars 2011


Les Jeunes Démocrates du Puy-de-Dôme soutiennent les initiatives entreprises depuis maintenant quatre années par René Souchon et plus globalement la région en faveur d’une Ligne à Grande Vitesse en Auvergne.

Présente en tant que déléguée fédérale des jeunes démocrates du Puy-de-Dôme au grand colloque sur le projet de LGV « POCL » (Paris-Orléans-Clermont-Ferrand-Lyon), le 25 février à la Grande Halle d’Auvergne, j’ai pu constater le sérieux et la pertinence du projet.

Le TGV est une nécessité en Auvergne pour deux raisons: premièrement il engendrera un nouvel aménagement du territoire facteur de développement économique – notamment grâce à une connexion rapide avec Lyon (1’20) et deuxièmement il permettra une « bouffée d’oxygène » indispensable à la LGV déjà existante Paris-Lyon.

Si le besoin réel d’une LGV commence peu à peu à faire consensus, certains opposants dénoncent un coût trop prohibitif. S’il est certain que l’Etat à l’heure actuelle de l’avancée du projet, demande une participation trop élevée aux collectivités territoriales (50% de coût total), il ne faut pas oublier que la question d’un TGV en Auvergne se projette dans le long terme. Qui peut oser dire qu’en 2030 l’Auvergne pourra se développer économiquement sans liaison rapide avec le reste de l’Hexagone ?

En outre, le tracé Ouest-Sud nous semble également être le plus percutant car desservant quantitativement et qualitativement le mieux les Auvergnats. Non seulement c’est celui qui passe au plus près des Clermontois, et qui permet ainsi un maximum de kilomètres sur LGV par rapport à la ligne déjà existante et donc un maximum de rapidité entre Paris et Clermont-Ferrand (1’55), mais c’est également le seul tracé qui passe au plus près des 3 plus grandes villes de l’Allier: Montluçon, Moulins et Vichy. La décision du tracé reste bien entendu la propriété des Auvergnats et des habitants des autres régions concernées (Bourgogne et Centre), cependant il est important que la jeunesse se mobilise sur ce dossier, car c’est directement son avenir professionnel et environnemental qui est concerné.

Enfin, si nous voulons prouver aux citoyens que l’on s’intéresse réellement à leur bien-être, il faut être assez intelligent pour ne pas s’opposer systématiquement aux initiatives des autres partis si elles sont bonnes. C’est ce que nous faisons aujourd’hui. Nos détracteurs diront que nous sommes opportunistes, oui, d’une certaine manière, nous sommes des opportunistes de l’intérêt général.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :