Chroniques du centre

Agnès Callou et Julien Beal

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Nous contacter

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone 06-61-17-07-43

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone Julien BEAL : 06-61-17-07-43 ou Agnès Callou : 06-30-10-55-15

Palestine…

Posted by agnes et julien sur 6 décembre 2010


A faire allusion à la colonisation en Cisjordanie dans mon article sur le remaniement ministériel, tout ça m’a donné l’envie de réagir sur la reprise de négociations orchestrée par les Etats-Unis depuis le 2 septembre 2010 entre Israël et la Palestine, et sur ma première grosse déception concernant Barack Obama.

La première question cruciale de ces négociations de paix était la reconduction du moratoire des colonies en Cisjordanie, et plus précisément en Judée-Samarie, mais sans prendre en compte Jérusalem-est, qui est pourtant reconnu par la communauté internationale comme un territoire occupé par Israël depuis 1967. Sans cette condition préalable remplie, le président palestinien Mahmoud Abbas et son 1er ministre Salam Fayyad quittaient la table des négociations. Barack Obama et Hillary Clinton avaient bien compris le message: ils avaient tout intérêt à pousser Benjamin Netanyahu à faire des efforts – ou au moins à faire semblant – histoire que tout ne capote pas dès le début. En même temps, la demande des Palestiniens est plus que compréhensible: vous accepteriez de parler avec votre voisin, si pendant ce temps le reste de sa famille continuait à bêcher illégalement dans votre jardin ?

Benjamin Netanyahu, chef de file du Likoud (parti de droite israëlien), se retrouvait ainsi un peu pris en sandwich entre les Etats-Unis d’un côté, et le parti ultra-nationaliste « Israël Beitenou »  (« Beit » veut dire « maison » que ce soit en hébreu ou en arabe, donc le nom de ce parti signifie littéralement « Israël notre maison ») d’Avigdor Liebermann qui a beaucoup d’influence au gouvernement et à la Knesset (parlement israëlien) et qui refuse tout gel des colonisations, où que ce soit.

Ma première grande déception concernant Barack Obama est arrivée le 15 novembre dernier, lorsque, pour remercier le gouvernement israëlien « d’envisager » un gel des colonies pendant 90 jours – hors Jérusalem-est bien sûr – et non renouvelable, il offrit 20 avions de chasse F-35, ainsi que la promesse d’user d’un veto américain au conseil de sécurité de l’ONU si l’AG de l’ONU déclare la création d’un nouvel Etat palestinien. Barack Obama, qui, rappelons-le, avait déclaré juste auparavant que la création d’un Etat palestinien était à long terme une issue indiscutable du processus de paix.

Des cadeaux d’armes de guerres à Israël pour renforcer le processus de paix entre ces deux peuples ?

What a wonderful world

Publicités

2 Réponses to “Palestine…”

  1. lg said

    ça fait un peu plus longtemps que je suis déçu..

    L’augmentation de troupes et des bombardement aériens en Afghanistan. Et puis surtout le faux retrait d’Irak. Sans parler de la gestion de la crise Koréene.

  2. Thibaut said

    Héhé, je reconnais là la patte d’Agnès, bref très bon article, point de vue que je partage totalement, j’aime beaucoup 😉

    Cet article montre bien que même si Barack Obama dit vouloir une paix israélo-palestinienne, cela ne reste que des mots car à aucun moment il ne s’est donné les moyens d’appliquer sa politique de paix dans la région, autrement dit il s’est contenté de dire qu’il voulait la paix, sans aller plus loin. Pas de menaces de sanctions envers Israël malgré toutes les violations du droit international dont ce pays s’est rendu coupable, on en a vu condamné pour moins que ça… (ce qui à mon avis aurait plus d’impact que de leur vendre des avions de chasse), de plus on continue à considérer le Hamas comme un ennemi. Ok le Hamas et ses activistes sont loin, très loin d’être des enfants de coeur. Ok ce sont des abrutis qui balancent des roquettes sur des civils israéliens qui ne demandent rien d’autre (comme les Palestiniens) que de vivre en paix, du moins pour la plupart.
    Mais quand on voit la tentative (en était-elle vraiment une?) par Israël dans la bande de Gaza début 2009 durant l’opération plomb durci pour détruire le Hamas, et ses résultats (aucun), on peut se demander si on peut vraiment faire en sorte que ce mouvement n’ait plus d’influence auprès de la population palestinienne. De plus, même s’il est peu apprécié par les Palestiniens, il apparaît aujourd’hui plus crédible que Mahmoud Abbas et le Fatah, mouvement corrompu.
    La paix en Irlande du nord a été possible parce que des négociations ont eu lieu avec l’IRA, qui n’avait sans doute pas grand chose à envier au Hamas. Certes le contexte est différent, mais c’est un exemple dont on peut tenir compte.

    Après, on peut se demander si Obama n’est pas simplement victime des différents lobbys, l’empêchant de mener son action telle qu’il la voudrait pour une paix dans la région.
    Bref, on en parle encore et toujours, et on se demande encore et toujours s’il y aura une issue un jour. Rendez-vous dans quelques années…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :