Chroniques du centre

Agnès Callou et Julien Beal

  • Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

    Rejoignez 30 autres abonnés

  • Nous contacter

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone 06-61-17-07-43

    Pour nous contacter ou s'inscrire à la newsletter, cliquez sur ce lien, ou par téléphone Julien BEAL : 06-61-17-07-43 ou Agnès Callou : 06-30-10-55-15

Remaniement ministériel. Un pas en avant pour deux pas en arrière.

Posted by agnes et julien sur 25 novembre 2010


Sarkozy est un marchand de tapis. Vous ne me croyez pas ? Vous croyez que je vous provoque là ? Non, je vous jure. Et j’en ai connu, hein, des marchands de tapis. Au Maroc, en Turquie, en Palestine, en Égypte, et même au Luxembourg… Un marchand de tapis a une logique implacable: il voit que son kilim, qu’il vend à son prix de base soit 500 euros, personne n’en veut. Alors il le met en vitrine à 200 euros…le problème reste le même, l’invendu d’avant ristourne reste l’invendu d’après. Il reste alors la technique ultime: on attache une petite étiquette « 2000 euros » sur le tapis, somme que l’on barre, et à côté de laquelle on marque « promotion inédite !! – 70% sur cette pièce d’étoffe de grande qualité !! 600 euros, prix imbattable !!!  ». Du bruit, du fracas, de l’énergie. Pour pas grand chose. Enfin si, pour un peu d’arnaque quand même. Mais on tombe dans le panneau. Les tapis, si on ne s’y connait pas, mais qu’on s’y intéresse tout de même, on achète.

D’abord il y a eu cette histoire de bouclier fiscal. Certes Nicolas Sarkozy n’était pas président lorsque le bouclier fiscal a été institué en France (ce fut sous le gouvernement de Dominique de Villepin en 2006) mais il le renforça le 1er août 2007 après son investiture à l’Élysée. La droite n’a jusqu’à présent jamais osé supprimer l’ISF, qui aurait paru comme un soutien flagrant aux riches. Alors, Nicolas Sarkozy a effectué ce petit pas en avant – un abaissement du bouclier fiscal à 50% du revenu déclaré – dont l’injustice frappe aux yeux de tous, pour, trois ans plus tard, non seulement le supprimer, mais en plus se débarrasser par la même occasion de l’ISF. D’une pierre, autant faire deux coups. Ou deux pas arrière.

Ensuite, il y a eu cette question du ministère de l’Identité nationale et de l’Immigration. Ce pas en avant qui aura permis de « grappiller » quelques voix sur l’électorat du Front National. Cette innovation qui aura fait tant de bruit, tant de fracas, comme d’habitude. La technique Sarkozy, je ne sais pas si ça marche, mais en tout cas, lorsqu’il a créé ce ministère, de l’encre a coulé. Et de la salive aussi. Et pourtant ce pas en avant (+1), puis maintenant ce pas en arrière (-1, maintenant qu’il vient de supprimer ce ministère lors du remaniement), ça fait 0. Mais même en faisant un score de 0, Sarko, on en parle toujours autant de sa politique.

S’en est suivi cette interview du mardi 16 novembre 2010 avec M.Denisot, D.Pujadas et C.Chazal. Alors que l’on soumet à N. Sarkozy la remarque que dans le « nouveau » gouvernement, contrairement à avant, il n’y a plus aucun signe d’ouverture, il répond que si, si, Didier Migaud,  est directeur de la Cour des comptes, et est un ancien député socialiste. Que le président de la commission des finances à l’Assemblée Nationale est également socialiste. http://www.dailymotion.com/video/xfofz1_interview-integrale-nicolas-sarkozy-16-novembre-2010_news Mais c’est génial quand même. On en oublierait presque que l’Assemblée Nationale et la Cour des comptes ne font pas partie intégrante du gouvernement. Deux socialistes de plus. Pour plusieurs symboles d’ouverture en moins, comme Borloo, Rama Yade, Kouchner ou Amara.

Et puis enfin le premier ministre Super François. Qui après le remaniement, abracadabra, 5 mois passant, s’est transformé en Super Fillon. Enfin de compte, comme dit Libé, Nicolas Sarkozy fait de la politique façon « gel des colonisations » en Palestine: la population dans le monde entier trouve cette colonisation un scandale, une violation des droits de l’homme, mais qu’importe dès qu’un dispositif prévoit le gel des colonies pendant quelques mois seulement – et bien sûr, hors Jérusalem-Est – nous serions presque heureux, voir fous de joie http://clesnes.blog.lemonde.fr/2010/11/15/proche-orient-obama-offre-20-avions-et-un-veto-aux-israeliens/ . Ce qui nous paraît normal ne l’est pourtant pas en France. Alors forcément, dès qu’un truc normal se passe, on n’est pas habitué, on devient dingue. On a trop vu de marchands de tapis. Et la normalité nous rend fous, nous Français.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :